11-ce-corps-schaffer

CE CORPS QUI PENSE ET S’EMEUT

Manifestations corporelles des états de pensée et des états émotionnels
// Dirigé par Yves Marc
// Du 23 au 29 avril 2018 – 42 heures

« Le corps est un gant dont les doigts seraient la pensée. La pensée pousse nos gestes et notre corps sculpté de l’intérieur s’étend. »
Étienne Decroux

« Si mon regard se porte en bas à gauche, en haut à droite, en bas à droite, vous avez un peu l’impression que je pense, vous me voyez en état de pensée… Et le plus fort c’est que moi aussi je me sens en état de pensée ! »
Extrait de Ce corps qui parle de et par Yves Marc

Ces citations évoquent clairement qu’il n’y a pas d’état de pensée ou d’état émotionnel sans une inscription corporelle profonde. Tel changement d’axe de regard, telle position de tête, telle structure thoracique, telle respiration, tel geste, vont donner la perception d’un état de pensée (et de sa couleur émotionnelle) sans qu’aucune pensée ou film intérieur n’alimente cet état.
Ainsi d’une manière complémentaire (et on peut dire à l’opposé) de la grande tradition de l’image et de l’induction mentale, du fameux film intérieur, ce stage souhaite inviter l’acteur (le comédien, le mime, le danseur, l’acrobate, le marionnettiste…), en affinant sa perception, à repérer et peu à peu maîtriser les structures corporelles profondes sur lesquelles vont s’appuyer son jeu d’acteur de pensée et d’émotions.
Tel un trépan qui s’en va à la rencontre de la nappe de pétrole, les structures corporelles, le geste et le mouvement vont aller à la rencontre de la psychologie.
Dans ce dialogue permanent et simultané va naître la théâtralité du mouvement.
Ce jeu d’état de pensée, à partir de cette inscription organique et corporelle, va donner à l’acteur à tout instant sur scène cette présence particulière et attractive pour le regard du spectateur, qui s’ancre dans une vie intérieure forte… et présumée.

En s’appuyant sur des principes de théâtralité du mouvement, de notions simples de neurosciences ou de synergologie (discipline qui observe les gestes inconscients de la communication), Yves Marc, proposera :
– un repérage des paramètres fondamentaux du corps dans l’expression de cette pensée : regards, respirations, tonus, posture, auto-contacts…
– une approche de la dynamique du mouvement et des actions : comment la pensée suspend une action, la ralentit, l’accélère… dans la tension ou la détente ?
Nos pensées manipulent notre corps et notre mouvement de manière musicale. Ce stage fait ainsi écho et s’inscrit dans la continuité du stage précédent sur la musicalité du mouvement.
Des jeux d’improvisation et de mise en situation permettront de passer du corps usuel à un corps de fiction qui, entre autres, par le jeu des couleurs émotionnelles de la pensée (rêverie, conflit intérieur, obsession, chaos…), s’ouvrira vers le dramatique, l’onirique, le burlesque, ou l’absurde.
L’intimité des états de pensée et des états émotionnels trouvera son prolongement dans des jeux dynamiques de mouvement à caractère dramatique.

 

Tarif individuel : 540 €
Tarif pris en charge : 800 €
Arrhes : 180 €
Conventionnement individuel AFDAS
Bourses ADAMI – se renseigner auprès du Théâtre du Mouvement

Possibilité de paiement en plusieurs fois.

Crédit photo : David Schaffer