EUH

La musicalité du mouvement et sa dimension dramatique

Dirigé par Yves Marc, avec la participation d’Elsa Marquet Lienhart (flûtiste)
// Du 22 au 28 mai 2017 – 42 heures

La notion de musicalité du mouvement recouvre deux paramètres majeurs :
– les jeux de mouvement par rapport au temps (les vitesses et leurs variations, le rythme)
– les jeux de la dynamique qui recouvrent des notions diverses telles que force, résistance, énergie, comédie du muscle (entre tension et détente, les muscles nous parlent des conflits intérieurs), etc.

Lento, accelerando, pizzicato, vibrato, silence, immobilité, percussions, choc léger ou appuyé, suspension… le mouvement ainsi musicalisé devient théâtral par les états de corps, de pensée, d’émotions qu’il provoque et révèle pour l’acteur et le spectateur.
Le corps de l’acteur de mouvement est théâtre musical nuançant à l’infini les couleurs préparant les coups d’éclat, les coups de théâtre.

Le stage proposera ainsi :
– d’explorer le jeu des vitesses, des dynamiques fondamentales, du rythme et des durées, des causalités et des conséquences dynamiques en insistant sur la précision de ces définitions.
– d’étudier le phrasé gestuel : depuis la pensée du mouvement jusqu’à sa réalisation dynamique
Une attention toute particulière sera portée à la notion d’immobilité comme lieu d’articulation du mouvement et d’inscription de la dimension dramatique.
– de prendre conscience des positionnements respiratoires : lieux de musique et d’émotions
– de repérer les variations toniques du corps en mouvement et de leur économie
– d’éprouver combien la musicalité du mouvement permet, par le jeu des fondamentaux du corps , d’accéder au jeu dramatique par les états émotionnels et de pensée traversés.

Le stage sera « musicalisé » par la présence et le jeu musical d’une flûtiste : Elsa Marquet Lienhart, tout particulièrement intéressée par le rapport de la flûte et du mouvement.
En apportant un éclairage sur les lois de la composition musicale Elsa proposera des ouvertures dans l’écriture gestuelle et de mouvement à partir des analogies possibles.

Ce stage, ouvert à tous les acteurs du spectacle vivant (comédiens, danseurs, mimes, marionnettistes, acrobates… et musiciens), ne nécessite pas de formation musicale antérieure.

Il peut être une introduction au stage dirigé par Yves Marc du 12 au 18 juin : Ce corps qui pense et s’émeut, sur les manifestations corporelles des états pensée et des états émotionnels car souvent la pensée et les émotions agissent sur nos actions de manière musicale (suspensions, accélérations, décélérations, répétitions, etc).

 

Tarif individuel : 490 €
Tarif pris en charge : 730 €
Arrhes : 160 €
Conventionnement individuel AFDAS
Bourses ADAMI – se renseigner auprès du Théâtre du Mouvement

Crédit photo : Sandrine Penda (extrait du spectacle Encore une heure si courte)