Marionnettiste corporel

Dirigé par Claire Heggen
// Du 15 au 24 avril 2019 – 48 heures
Week-end off

 

Claire Heggen propose un stage à la croisée du corps et de l’objet, une entrée en « matière », une préparation corporelle et un dialogue théâtral, pour acteur, mime, marionnettiste, danseur, circassien.
Qu’est-ce que l’objet m’apprend ? De lui-même ? De moi-même ?
Qu’est-ce qu’il me fait faire ? Comment ? Où me guide-t-il ?
Qu’est-ce que je fais de lui ? Avec lui ?
Qui manipule qui ? Pour quoi ? Pour qui ?
Ce stage invite à une pratique et un entraînement de l’acteur  à une grammaire de la relation corps/objet et aux fondamentaux de l’animation/manipulation.
Il constitue une « entrée en matière » qui favorise l’approche des corps vivants et/ou marionnettiques dans un souci, à la fois, d’un rapport organisé avec les objets et matériaux utilisés, d’une écologie corporelle, d’une subjectivation élargie de l’acteur et d’un apprentissage permanent de l’altérité.
– Eprouver les rapports de physicalité réciproque de l’objet et du corps à partir de matériaux et d’objets simples. Se confronter à la gravité, l’inertie. S’engager, prendre des risques, etc.
– Articuler la relation corps-objet dans le temps et dans l’espace à partir de principes simples (décomposition, recomposition, fixation,
« une à la fois », axes, plans, etc)
– Créer une relation d’objet d’art entre le corps de l’acteur (sujet et objet d’art) et l’objet (en instance de devenir sujet d’art).
– Se mettre à l’écoute et au service de la relation réciproque de l’objet et du corps, objet/sujet, présence/absence, au regard d’un spectateur. Jouer à s’absenter et revenir.
– Développer chez l’acteur une écoute sensible et attentive de ses sens et des sens potentiels qui se dégagent de la relation corps-objet pour favoriser le jeu métaphorique, dans la triangulation acteur-objet-spectateur.
A partir de différentes explorations et improvisations ludiques, sera proposée la composition d’écritures miniatures mettant en jeu ces relations corps-objet. Elles convieront l’acteur à s’engager dans des modes d’énonciation variés, de l’absence à la présence, de la disparition du corps jusqu’à son engagement physique le plus grand, et à cheminer dans des dimensions poétiques, dramatiques et marionnettiques.

Tarif individuel : 620 €
Tarif pris en charge : 830 €
Arrhes : 180 €
Conventionnement individuel AFDAS

Crédit photo : David Schaffer (extrait du spectacle Les choses étant ce qu’elles sont, tout va aussi bien que possible)