Groupe de Liaison des Arts du Mime et du Geste (GLAM)

Etat des lieux

En 2008, à l’initiative du Théâtre du Mouvement, un groupe d’artistes, de pédagogues, de directeurs de théâtres, de festivals, ont engagé une réflexion commune sur l’identité, la reconnaissance et l’avenir du mime. Ce groupe de pilotage a été accueilli dès le début de ses travaux par le Centre National du Théâtre. Des membres de la Direction Générale de la Création Artistique (DGCA) et de l’Inspection du Ministère de la Culture ainsi que le Centre National du Théâtre se sont joints à ces travaux.

Les premiers travaux ont montré des paradoxes, des contradictions quant au sens du mot « Mime ».
La reconnaissance publique et populaire du mime autour de l’image du pantomime blanc (image internationalement reconnue et portée par le grand artiste Marcel Marceau) est très loin de la réalité de la création contemporaine.

Ce groupe de travail a donc décidé de valoriser, de faire connaître, de mettre en lumière un nouveau terme générique : Les Arts du Mime et du Geste. Il s’est appelé le GLAM : Groupe de liaison des Arts du Mime et du Geste.

Que recouvre cette appellation ?

Celle-ci affirme la pluralité, la diversité et l’inventivité de la création contemporaine dans ce domaine.

À l’heure où les différentes disciplines artistiques conversent et se mêlent, de nouvelles écritures théâtrales apparaissent parmi elles : un théâtre qui repose sur le langage du corps, le mouvement dramatique, que certains appellent théâtre gestuel, d’autres mime, mime corporel, théâtre physique ou visuel, d’autres encore théâtre du geste et de l’image. Développé par des compagnies au travail novateur, en pleine expansion à l’échelle internationale, ce courant théâtral est aussi l’héritier de toute une lignée de grands maîtres du XXe siècle : Étienne Decroux, Jacques Lecoq, Marcel Marceau et Henryk Thomaszewski, figures tutélaires aujourd’hui disparues.

Des artistes, des compagnies, des Théâtres, descendants de ces créateurs, s’intéressent à ces savoir-faire et ces esthétiques au sein du GLAM. Ce dernier réfléchit à des mesures précises et concrètes pour favoriser la création contemporaine, sa diffusion, la formation et la mise en réseau dans ce domaine aujourd’hui.

Historique des actions

Le GLAM a organisé le 1er décembre 2008 une journée « vitrine » sur les Arts du Mime et du Geste au théâtre du Vieux-Colombier, berceau de nombreux courants autour de ces Arts. Le succès de cette journée, la réponse de la profession et des institutions, ont invité ce groupe de travail à poursuivre ses actions.

Au festival d’Avignon 2010, quatre journées ont été organisées en partenariat avec le Festival, Festival off, la SACD, le Conservatoire d’art dramatique. Ce fut l’occasion de remettre officiellement au Ministère de la Culture un Manifeste : « Propositions et perspectives pour les Arts du Mime et du Geste ».

En mars 2011, une nouvelle journée de rencontres faisant un état des lieux et rendant visible la progression des différents projets a été organisée au théâtre IVT International Visual Theatre, devenu partenaire.
Débat du 12 mars 2011

En août 2012, à l’occasion des 30 ans du festival MIMOS à Périgueux, une table ronde sur les questions de la création/diffusion, pédagogie/transmission, perspectives et développement (ressources, création d’un collectif), a permis à nouveau de poursuivre la réflexion et faire évoluer positivement la situation.

En novembre 2013, le GLAM a organisé, en collaboration avec la profession, les 10 jours pour les Arts du Mime et du Geste : rencontres, tables-rondes, festivals, conférences… A cette occasion, les membres du GLAM ont remis au Ministère de la Culture un nouveau Manifeste pour les Arts du Mime et du Geste.

En novembre/décembre 2015, le GLAM organise, en collaboration avec la profession, la première Biennale des Arts du Mime et du Geste (découvrir le programme).

Le 23 novembre 2015 a eu lieu une table ronde sur l’histoire contemporaine des Arts du Mime et du Geste à la SACD – Société des auteurs et compositeurs dramatiques – Maison des Auteurs.

 Les avancées du GLAM

– Ouverture en septembre 2012 à l’ESAD (Ecole Supérieure d’Art Dramatique de la Ville de Paris) d’un département Arts du Mime et du Geste
– Création à Périgueux d’un Institut National des Arts du Mime et du Geste
– Création du Groupe Geste(s)
– Création du Collectif des Arts du Mime et du Geste, regroupant compagnies, artistes, pédagogues, écoles, théâtres, festivals

Les membres du GLAM

Chantal AchilliL’Odyssée, scène conventionnée de Périgueux

Ivan BacciocchiEcole Internationale de Mime corporel
dramatique

Jacques Baillon – président d’honneur, ancien directeur du Centre
National du Théâtre

Lucile BodsonInstitut International de la Marionnette

Jean-Claude Cotillard – ancien directeur de l’ESAD (Ecole
Supérieure d’Art Dramatique de la Ville de Paris

André Curti et Arthur RibeiroCompagnie Dos à deux

Violette DuboisPlanète Mime

Alain Gautré – Compagnie Tutti Troppo

Régine Géraud – Compagnie La comedia infinita

Didier GuyonCompagnie Fiat Lux

Claire Heggen et Yves Marc – Théâtre du Mouvement

Grit Krausse et Hugues HollensteinCompagnie Escale

Emmanuelle Laborit et Jennifer Lesage-DavidIVT
International Visual Theatre

Sara ManganoCompagnie Mangano-Massip

Jean-Jérôme RaclotGroupe Geste(s)

Elena SerraCompagnie Mime de rien

Luis TorreaoCollectif des Arts du Mime et du Geste

Les observateurs

Dorothée Burillon – directrice de la communication du Centre
National du Théâtre

Pascale Laborie – Inspectrice danse du Ministère de la Culture

Annabel Poincheval – Inspectrice théâtre du Ministère de la Culture

Florence Scheuer – Direction Générale de la Création Artistique

Jeanne Sève et Franck Darras – Direction des Affaires Culturelles de la Ville de Paris

Compagnie ayant développé une démarche artistique sur la théâtralité du mouvement. Présentation des spectacles et des différents axes de recherche